logo

logo

logo

logo

logo

logo

 
 

logo

consommation

« Grâce aux sandwichs et plats préparés, les 18-24 ans sont les plus grands consommateurs de produits carnés » [Crédoc]

photo
« À la fois en quantité et en nombre de prises sur une semaine », les jeunes sont les plus gros consommateurs de produits carnés, détaille le Crédoc, dans un article publié début septembre. En effet, « les nouvelles générations consomment la viande autrement ». La part de produits transformés est « significativement plus importante » que dans le reste de la population : 42 % des prises sur une semaine comportent des ingrédients carnés au sein de plats préparés, sandwichs, pizzas, burgers, etc. contre 23 % chez les 55-64 ans. Les seniors restent toutefois les plus grands consommateurs de viande de boucherie (boeuf, veau, agneau…) ›››  télécharger la publication... [14 septembre]
 

arguments

“Relation homme-animal : réponses à ceux qui veulent abolir l'élevage” : Coop de France « salue » la publication de la France agricole, qui « rétablit quelques vérités »

photo
Le hors-série des éditions La France agricole apporte, au fil d'une centaine de pages, des réponses aux questions les plus fréquemment posées : l’élevage a-t-il toujours existé ? peut-on s’en passer ? les animaux sont-ils les esclaves de l’homme ? l’élevage est-il une plaie pour l’environnement ? comment justifier la mort de l’animal ? la viande est-elle mauvaise pour la santé ? être végan, est-ce meilleur pour l’homme et pour la planète ?... Au sommaire : reportages en élevages, interviews de chercheurs, le vrai et le faux des chiffres et des affirmations, le point sur la législation, etc. Le pôle animal de Coop de France « salue » la parution de la publication qui « rétablit quelques vérités », en particulier sur la concurrence alimentaire : « 80 \% des aliments consommés par les animaux d’élevage ne sont pas consommables par l’homme (herbe, co-produits…) » « Autant d’arguments que tout défenseur des filières d’élevage français se doivent d’avoir en tête », estime l'organisation coopérative. [Coop de France, 30 août]
 

arguments

Coup de gueule : « Nagui, cessez votre propagande végétarienne ! » [Philippe Duriaux, Saône-et-Loire]

photo
L'« écolo bobo parisien », sur France 2, « dénigre quotidiennement » les producteurs de viande de toute la France rurale, s'énerve Philippe Duriaux, éleveur charolais en Saône-et-Loire, dans une tribune publiée fin août, dans La France agricole. Et d'inviter l'animateur « à sortir de vos studios parisiens, à venir constater notre façon de travailler, découvrir des éleveurs passionnés qui vivent avec des salaires de misère. » Télécharger la tribune... [21 septembre]
 conception & réalisation : www.AndréGuilloux.net