logo

logo

logo

logo

logo

logo

 
 

logo

consommation

Burger King, le numéro 2 du fast-food en France, ouvre « entre 90 et 100 restaurants » chaque année

photo
D’ici à la fin de l’année, Burger King devrait ouvrir son 295e restaurant en France et franchir, début 2019, la barre des 300 unités, quatre ans seulement après son grand retour dans l’Hexagone via la master-franchise détenue par le Groupe Bertrand. Objectif : atteindre prochainement les 500 établissements et ainsi conforter sa position de challenger, derrière McDonald's et ses 1 380 restaurants en France. ››› lire l'article... [Les Échos, 7 novembre]
 

marchés

Effondrement de la monnaie turque : « L’impact sur la filière française peut être indirect, si la Pologne perd des parts de marchés en Turquie et se rabat sur des clients historiques de la France » [FranceAgriMer]

photo
« Les exportations de bovins vifs français vers la Turquie ne sont plus d’actualité », résume Gaëlle Dupas-Vaisset (Coop de France), et ce, malgré un accord bilatéral signé en novembre 2017 et une forte demande de la filière française. À cela, deux raisons : des contraintes sanitaires très fortes et l'effondrement de la livre turque, qui renchérit d’autant le prix des animaux européens importés. Dans une analyse rendue publique ce vendredi 8 octobre, FranceAgriMer évalue les conséquences de cette dépréciation de la monnaie turque. Parmi ses conclusions « Si la France est touchée par des restrictions d’importation de viande bovine, ce sera principalement de façon indirecte, par report des exportations polonaises de viande fraîche sur des clients historiques de la France (dont l’Allemagne, l’Italie et la Grèce). » ››› télécharger l'analyse... [FranceAgriMer, 8 novembre]
 

arguments

« Soyez écolo, mangez de la viande ! » : le tout-végétal serait « catastrophique », selon le scientifique Keir Watson

photo
« On nous incite souvent à réduire notre consommation de viande pour réduire notre empreinte carbone. Mais passer au tout-végétal serait en fait catastrophique. » Dans une tribune publiée le 28 octobre, dans Le Point, le physicien anglais Keir Watson décrypte au scalpel « l'idéologie sous-jacente » de ceux qu'il nomme les « AVPE, anti-viande prétendument écolos ». En scientifique, il démasque leurs impostures, leur inconséquence et les « mensonges » des statistiques les plus communément admises. Surtout, il porte un regard original, voire inédit, exemples à l'appui, sur les nombreux bienfaits de l'élevage (la qualité alimentaire, les paysages, la biodiversité, le stockage de carbone, etc.) Et de conclure : « L'idée que l'élevage fasse davantage partie de la solution, plutôt que du problème, est de plus en plus probable, logique et enthousiasmante. » ››› lire la tribune... [Le Point, 31 octobre]
 conception & réalisation : www.AndréGuilloux.net