logo

logo

logo

logo

logo

logo

 
 

logo

actualité

Projet de loi agriculture et alimentation : par 215 voix pour et 94 contre, le Sénat adopte le projet après l'avoir modifié

Le Sénat, à majorité de droite, a adopté, dans la nuit de lundi à mardi, après l'avoir modifié, le projet de loi agriculture et alimentation qui vise à rééquilibrer les relations commerciales au profit des agriculteurs. Le texte doit maintenant faire l'objet d'une commission mixte paritaire, le 10 juillet, chargée de trouver une version commune aux deux chambres. ››› lire la dépêche... [AFP, 6 juillet]
 

actualité

Bio : le ministre de l'Agriculture détaille le programme Ambition bio 2022 doté de 1,1 milliard d'euros [vidéo, 1’]

photo
Stéphane Travert a détaillé lundi dernier, 25 juin, ses prochaines mesures pour arriver à l'objectif de 15 \% de SAU en agriculture biologique, d'ici à 2022, contre 6,5 \% aujourd'hui. Pour le ministre de l’Agriculture, « il faut que tous les consommateurs aient accès au bio et que les agriculteurs y voient de nouveaux débouchés commerciaux. Faire venir de l’étranger des produits bio qu’on pourrait produire ici est un non-sens environnemental et une perte de recette financière. »  Son intention : « Faciliter le déclic de la conversion, notamment en nous appuyant sur les collectivités locales et sur les "projets alimentaires territoriaux". » ››› lire le communiqué... ››› télécharger le détail du programme Ambition bio 2022... [Ministère de l'Agriculture, 29 juin]
 

actualité

L’Algérie ferme ses frontières aux importations d’animaux, après que les autorités sanitaires du pays ont confirmé des foyers de fièvre aphteuse

L’administration française, dont Coop de France se fait l'écho, dans une note d'alerte adressée à ses adhérents, dans la soirée de ce vendredi, 29 juin, a annoncé que les autorités sanitaires algériennes ont confirmé « la fermeture du marché pour nos exportations de bovins vivants et a demandé qu'aucune expédition n'ait lieu. En conséquence, il convient d'annuler les départs prévus ce week-end, a minima. En découlent les points de vigilance suivants : 1. pour les exports programmées ultérieurement, il convient de les reporter ou reprogrammer sur une autre destination dans l'attente d'autres informations ; 2. au vu du risque d'introduction de la fièvre aphteuse, tout lot d'animaux dont le débarquement serait refusé en Algérie ne pourra pas revenir en France ; par ailleurs une vigilance particulière doit être portée au nettoyage/désinfection à l'arrivée des bateaux en cas de provenance Algérie. » [29/6/2018]
 conception & réalisation : www.AndréGuilloux.net