puce

3 mai

actualité

image UE-Mercosur : « La traçabilité, telle qu'elle existe au Brésil, ne correspond pas aux critères européens de défense des consommateurs » [Michel Dantin, député européen] [Antoine Jeandey, Wikiagri.fr, 13 avril]

De retour du Brésil, Michel Dantin et Éric Andrieu, deux parlementaires français, livrent leur point de vue sur l'efficacité des mesures concernant la viande bovine, dans le cadre d'une commission d'enquête du Parlement européen. La traçabilité, en particulier, s'opère par lots et pas par animal comme en Europe. Michel Dantin : « Le problème, c'est que l'on ne parle pas des mêmes lots en entrant et en sortant de l'abattoir. En entrant, le lot correspond à une ferme, soit à quelques dizaines de bêtes. En sortant, le lot définit plusieurs fermes. » Éric Andrieu : « En fait, ce que les Brésiliens appellent “le lot”, c'est le résultat d'une journée d'abattage. En d'autres termes, il n'est pas possible de remonter jusqu'à la ferme où se situe le problème, si problème il devait y avoir. » ››› lire l'article...

puce

Interbev29 janvier

actualité

Accord UE-Mercosur : Interbev « s'indigne du revirement du président de la République » et dénonce un accord « aux effets destructeurs pour la filière française de l’élevage et des viandes » [communiqué, Interbev, 26 janvier]

À l’occasion de ses vœux aux agriculteurs, présentés hier, dans le Puy-de-Dôme (lire par ailleurs), le Président de la République a annoncé la conclusion d’un accord imminent entre l’Union européenne et le Mercosur, qui pourrait aboutir à l’ouverture du marché européen à  70 000 tonnes, au moins, de viandes sud-américaines issues de systèmes dont les standards sont opposés aux attentes des consommateurs français. Une annonce aux effets destructeurs pour la filière française de l’élevage et des viandes et totalement contradictoire avec ses engagements en faveur d’une alimentation durable et exemplaire sur le plan sanitaire. Selon Interbev, et contrairement aux propos d’Emmanuel Macron, on ne peut minimiser ces effets destructeurs au motif d’une prochaine hypothétique ouverture du marché chinois aux viandes bovines françaises. ››› télécharger le communiqué...

puce

Covido-Bovicoop20 février

actualité

image Après le succès de la vente de Montrond les Bains, place à la vente de la station de Creuzier [Covido-Bovicoop, 23 janvier]

La station de Creuzier propose ses animaux à la vente le 02 février 2018 au centre d'élevage de Meillard.

pluslire l'article...

puce

Le Monde25 septembre 2017

actualité

image Bio : dès 2018, l’État ne financera plus l'« aide au maintien » de l'agriculture biologique et se recentrera sur l'« aide à la conversion » [Le Monde, 22 septembre 2017]

« C’est au marché de soutenir le maintien de l’agriculture biologique, car la demande est là et il faut que nous soyons collectivement en capacité d’y répondre », a déclaré Stéphane Travert, le 20 septembre, au salon Tech et Bio, à Bourg-lès-Valence (Drôme). Le ministre choisit de se « recentrer » sur les « aides à la conversion », destinées à lancer des débutants du bio, et cesse de verser celles « au maintien » des agriculteurs biologiques à partir de 2018. Les Régions pourront continuer à utiliser les fonds Feader (fonds européen) pour financer des aides au maintien sur de nouveaux contrats, mais elles devront le faire sans mobiliser les crédits du ministère en co-financement. Ceux-ci seront réservés aux aides aux conversions dès 2018. Les aides à la bio (maintien et conversion) sont financées à 75 % par le Feader et à 25 % par des fonds nationaux, qui peuvent provenir du ministère de l'Agriculture, des collectivités locales ou des agences de l'eau. ››› lire l'article...

puce

Inosys25 septembre 2017

technique

image Travail en élevage allaitant : des pistes pour gagner du temps [Baptiste Buczinski & al., Inosys, 22 septembre 2017]

11 heures à 30 heures par vêlage et par an : une enquête réalisée auprès d'une centaine d'éleveurs allaitants révèle des écarts importants, de 1 à 3, tous systèmes confondus (naisseurs et naisseurs-engraisseurs). Les éleveurs qui passent le moins de temps par vache sont préoccupés par leur efficacité au travail, détiennent 20 vaches et 22 ha en plus, groupent leurs vêlages sur trois mois, sont équipés majoritairement de mélangeuses à fourrages. ››› télécharger la publication...

puce

Actis Bovins3 janvier 2017

actualité

image Vente de taureaux reproducteurs à la station de Montrond les Bains JEUDI 12 JANVIER. [Actis Bovins, 9 janvier 2017]

Les 38 mâles de l'UCC sont rentrés en station début août. Après sélection, 28 taureaux sont proposés à la vente aux enchères qui aura lieu JEUDI 12 JANVIER 2017. Les taureaux seront visible à partir de 10h et la vente débutera à 14h. Possibilité de restauration sur place.

Ci-dessous le catalogue de la vente.

pluslire l'article...

puce

Arvalis31 octobre 2016

technique

image Blé tendre : calculer la bonne densité de semis, en trois étapes, avec Arvalis [Arvalis, 26 octobre 2016]

1. Déterminer le nombre optimal de plantes par m2, selon le département, le  type de sols, la date de semis ; 2. estimer le taux de pertes, selon la proportion de pierres, la profondeur de semis, l'état du lit de semence, le risque d'excès d'eau ; 3. choisir le poids de 1 000 grains : l'outil en ligne d'Arvalis permet de calculer, en trois étapes, « la quantité de semence par hectare nécessaire pour bénéficier des atouts de votre variété ». ››› vers le site d'Arvalis...

puce

Institut de l'élevage27 juin 2016

technique

image Foin : le taux de matière sèche conditionne sa conservation et sa valeur alimentaire [Laurence Sagot, Institut de l'élevage, 17 juin 2016]

Vérité d'évidence : d'abord, rentrer du foin bien sec. Bien sec : 85 % de matière sèche. Pour cela, le foin doit bien sûr être pressé sec, mais il est aussi conseillé de laisser les bottes rondes au champ pendant quelques jours afin qu’elles finissent de sécher. Important : le foin est mis à l’abri dans les dix jours qui suivent le pressage, pour éviter toute moisissure en raison du contact avec le sol. Les conseils de l'Institut de l'élevage. ››› lire l'article...

puce

AgriNews5 octobre 2015

actualité

image FCO/export : les bovins français issus des zones règlementées peuvent être exportés vers l'Espagne, à condition d'avoir été vaccinés ou désinsectisés avec le Butox 7,5 pour-on (avec test PCR négatif) [officiel] [AgriNews, 3 octobre 2015]

Les ministres français et espagnol de l'Agriculture ont signé, hier, vendredi 2 octobre, un protocole d'accord assouplissant les règles de circulation des animaux entre les deux pays. L'information, révélée dans la soirée par Coop de France, précise que les bovins français peuvent être exportés vers l'Espagne, à condition, soit d'avoir été vaccinés (avec un délai de plus de dix jours après vaccin + rappel pour Merial ou plus de dix jours après vaccin seul pour Calier), soit d'avoir été protégés des attaques des moucherons culicoïdes, vecteurs de la maladie, pendant quatorze jours, puis avoir subi un test PCR négatif (seul l'insecticide Butox 7,5 pour-on permet de répondre aux exigences du protocole). ››› télécharger le protocole franco-espagnol... ››› télécharger la note d'information de Coop de France...

puce

Arvalis8 juin 2015

technique   | VIDÉO |

image La récolte du foin de luzerne : une opération délicate [vidéo, 8’] [Anthony Uijttewaal, Arvalis, 5 juin 2015]

Une chaîne de récolte de foin de luzerne bien maîtrisée est essentielle pour garantir une bonne qualité du fourrage. Elle doit conduire à un taux de matière sèche avoisinant les 85 % tout en minimisant les pertes de feuilles. ARVALIS – Institut du végétal  a expérimenté différents outils pour définir lesquels sont les plus performants.

‹‹‹ 1 2 3 4 5 ›››

 conception & réalisation : www.AndréGuilloux.net